Véronique Faure       Psychanalyste Psychothérapeute 
26 rue de l'Armor  Lézardrieux 22740
06 88 36 50 39     faure.psy@free.fr

  

  Accueil

 

 

Voir un "psy"... oui, mais lequel ?

Le préfixe "psy" est commun à des professions bien distinctes.

Psychanalyste :

Le psychanalyste est le garant du cadre de la cure. Formé au sein d'une société de psychanalyse -freudienne, jungienne, lacanienne- (+/- 15 ans). NB : on peut être psychiatre ou psychologue sans être psychanalyste et vice-versa.

Ses consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

"L'analyste" a vécu une psychanalyse personnelle. Cette expérience, aussi poussée que possible est essentielle, suivie d'une formation (analyse didactique). Le pré requis est en général le titre de médecin, de psychologue clinicien ou un doctorat en sciences humaines. La moyenne d'une analyse didactique est de 7 ans, à laquelle s'ajoutent les séminaires, lectures et supervision clinique. Il s'agit de garder vivants le questionnement et la pratique. 

"La psychanalyse n'est pas seulement une psychothérapie, elle est avant tout une théorie psychopathologique et même une véritable doctrine à portée anthropologique et philosophique." Dictionnaire de Psychiatrie et de Psychanalyse, op. cité, 1993, p 462.

Psychothérapeute :

Formé dans un institut privé ou à l'université (bac +7 au moins).

Jusqu'en 2011, aucune loi n'encadrait l'exercice de la psychothérapie dans notre pays. C'est chose faite, un titre officiel distingue désormais les psychothérapeutes réglementés qui disposent d'un numéro Adeli. Pré requis : un diplôme de niveau doctoral (médecine, psychologie, psychanalyse) et formation en psychopathologie (400 h de théorie et un stage pratique de cinq mois).

Ses consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

Il faut savoir que depuis 2011 le seul registre officiel des psychothérapeutes (en cours d'élaboration encore fin 2012) est celui des Agences régionales de santé.

Les usagers trouveront des registres et annuaires créés par des fédérations et écoles privées, regroupant des thérapeutes qui ont la plupart du temps suivi des formations de qualité (pré requis variables, commençant à bac +2 ou 3) mais qui ne sont pas nécessairement reconnus par les instances publiques. Par conséquent, tous les praticiens qui n'ont pas obtenu (ou pas souhaité obtenir) l'agrément doivent spécifier qu'ils sont hors cadre et non réglementés : la plupart ont choisi de se nommer psypraticiens ou psychopraticiens.

Psychiatre :

Formé par l'université (bac +10 ou 11). Titulaire d'un diplôme de médecin généraliste et d'un DES de psychiatrie, le psychiatre est spécialiste des troubles mentaux, cognitifs, comportementaux et affectifs. Il est habilité à poser un diagnostic organique et psychique, établir des certificats médicaux, proposer le cas échéant des examens, un traitement médical et/ou une hospitalisation. Il prescrit des médicaments psychotropes1 (neuroleptiques, antidépresseurs, régulateurs de l'humeur, tranquillisants, hypnotiques) mais aussi selon les cas, la psychothérapie et l'accompagnement social.

Il exerce en institution ou en libéral. Ses consultations sont remboursées par la sécurité sociale.

Psychologue :

Formé à l'université (Bac +5). Titulaire d'un DESS ou d'un Master de psychologie (titre reconnu en 1985); le psychologue est formé à l'étude scientifique des faits psychiques et des comportements, avec différentes spécialités : enfants, personnes âgées, sport, travail, etc. Tous les psychologues ne travaillent pas sur l'humain en milieu naturel : certains planchent sur des variables expérimentales en laboratoire.

Le psychologue clinicien explore les facteurs externes et internes de la personnalité à l'aide de tests projectifs et d'entretiens cliniques. Il est également habilité à faire passer des tests d'intelligence. Le psychologue clinicien  peut le cas échéant, employer la technique de psychothérapie à laquelle il a été formé.

Exerce en libéral ou en institution. Consultations en libéral non remboursées par la sécurité sociale.

 

______________________

1. Qui agissent sur les mécanismes neurobiologiques du cerveau.